Le vert des rétros - Ode Egna

Le vert des rétros - Ode Egna © 2016 Ode Egna / Eric Miller Paroles : "Le vert des rétros" Dans ce train de vie que nous traversons Voyage des wagons de peurs et questions La longueur d'attente embellit le coeur Les arrivées réveillent les ardeurs Le rose des monts en un jour remplacé Par les tours et métros au gris bleuté Les regards éloquents suffisent à taire les mots de trop Protèges moi dans cette voie de tes mains et en solo Comme édifice voici la première pierre à ton carreau Je prends de la vitesse et abandonne le vert des rétros Abandonne le vert des rétros Tu l'sais l'Or des joies, mon feu de vie je t'offrirais Halte à ces chaînes qui désarment les âmes effrénées Ce que les petits gens espèrent connaitre en peureux Ouvrons le choix des possibles et puis, soyons curieux Laisse le temps à mes plumes enfouies de me rassurer J'rêve de légèreté, j'ai besoin d'toi pour m'envoler Les regards éloquents suffisent à taire les mots de trop Protèges moi dans cette voie de tes mains et en solo Comme édifice voici la première pierre à ton carreau Je prends de la vitesse et abandonne le vert des rétros Abandonne le vert des rétros Restons sur le même chemin au rythme de nos voix Que la distance parcourue double notre temps avec foi Pour me projeter en harmonie chaque jour dans tes bras Mes valises en rattache tu les poseras ici bàs Je vogue entre deux eaux, l'alliance des hauts confirme l'air Dans l'espoir du devenir de cette grande dame de lumière Les regards éloquents suffisent à taire les mots de trop Protèges moi dans cette voie de tes mains et en solo Comme édifice voici la première pierre à ton carreau Je prends de la vitesse et abandonne le vert des rétros Abandonne le vert des rétros"

Retour

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

×